Conseil d’administration

Conseil d’administration

Le Conseil d’administration est l’organe directeur de Femmes et villes international. Il assure le leadership et la supervision des activités de FVI. Il établit les priorités de l’organisation et s’efforce de représenter les groupes de femmes communautaires, les décideurs politiques et la sphère académique. Au minimum, cinq des sept membres bénévoles du Conseil ont la citoyenneté canadienne et nous essayons, dans la mesure du possible, d’inclure un membre provenant de chaque ville fondatrice de FVI : Montréal, Ottawa-Gatineau, Toronto et Vancouver. Le Conseil d’administration est élu par les membres de FVI pour une durée de deux ans, avec mandats renouvelables. Si vous désirez devenir membre de FVI, veuillez cliquer ici  pour en savoir plus.

caroline

Caroline Andrew, Présidente

Caroline Andrew est professeure émérite, Directrice du Centre d’études en gouvernance et ancienne doyenne de la Faculté des sciences sociales à l’Université d’Ottawa. Ses domaines de recherche portent sur les rapports entre les groupes communautaires défendant l’égalité des sexes et les gouvernements municipaux (particulièrement les groupes de femmes communautaires et les groupes pour l’intégration des immigrantEs), le développement urbain et la gouvernance des villes-régions. Elle siège au conseil d’administration du Centre de ressources communautaires de la Basse-Ville, et au comité de pilotage du Partenariat local pour l’immigration d’Ottawa et d’Initiative : une ville pour toutes les femmes.

anna

Anna Biro, Membre

Anna Biro est membre du Conseil des Montréalaises depuis 2008 et vice-présidente depuis septembre 2012. Elle a obtenu une maîtrise à l’Académie des Arts Visuels de Cluj-Napoca. Il s’agit d’une artiste multidisciplinaire professionnelle qui vit à Montréal depuis 1988 et s’intéresse à la façon dont les besoins des femmes sont pris en compte dans les orientations municipales ainsi qu’aux façons d’intégrer l’art à notre architecture urbaine. Elle concentre principalement son énergie à trouver des solutions pratiques et créatives à la pauvreté, en particulier pour les femmes vivant dans des conditions précaires sur l‘île de Montréal. Elle a travaillé dans l’industrie du textile en tant que designer et dans l’enseignement (Collège Lasalle, Université Concordia). Elle est également designer des costumes pour le cinéma et la scène, et a travaillé pour le Cirque du Soleil, la TOHU et le Groupe de la Veille. Elle a participé à des conférences et à des expositions à Montréal (Maisons de la culture, MAI, Centre des Textiles Contemporains, etc.) et a représenté le Canada en Europe, aux États-Unis et au Japon. Elle est récipiendaire de bourses du Conseil des Arts et Lettres du Québec (CALQ) et du Montréal arts interculturels (MAI). Elle est membre de nombreuses organisations professionnelles et organismes communautaires, dont le Centre des métiers d’art du Québec, le Centre textile contemporain de Montréal, la Guilde des tisserands de Lachine et la Diversité artistique Montréal (DAM). Elle a récemment créé le « Social Knitworks » au centre communautaire Milton Parc sur le Plateau Mont-Royal de Montréal, où elle enseigne des techniques durables pour la production de textiles à des gens d’origines diverses. Elle travaille localement et coopère à l’international, redessinant et modifiant notre fabrique sociale en évolution constante.

 

ana

Ana Falú, Membre

Ana Falù, architecte spécialisée en habitat social, est professeure à l’Université de Cordoba en Argentine. Elle assure la fonction de Directrice de l’Institut de Recherche sur le Logement et l’Habitat. Experte en genre de l’Union Iberoamericana de Municipalistas, elle fut nommée par le Directeur Exécutif de ONU-Habitat comme l’une des deux représentantes latino-américaine du Groupe consultatif pour l’inclusion basée sur le genre. À partir de 2002, elle était également Directrice régionale d’UNIFEM (Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, aujourd’hui UN Women) pour le Brésil, l’Argentine, le Chili, le Paraguay et l’Uruguay, ainsi que Vice-présidente de la Coalition internationale pour l’habitat de 1999 à 2002. Elle fonda l’ONG argentine Centro Investigación y Servicios de Promoción del Hábitat (Centre d’investigations et de services pour la promotion de l’habitat) et fut l’une des fondatrices du Réseau Femmes et Habitat. Elle est professeure depuis 1970 et  experte renommée sur les questions de genre liées aux politiques de logement et aux politiques urbaines. Depuis le milieu des années 1980, elle dirige des programmes de recherche et fait partie du Conseil national de technologie et de recherche scientifique d’Argentine. Au plan international, elle enseigne au niveau maîtrise depuis plus d’une dizaine d’années, en Argentine, en Amérique Latine, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses intérêts de recherche actuels incluent: (a) les politiques de logements sociaux et la sociologie urbaine; (b) la conception, le design et l’évaluation de programmes de développement, (c) une approche axée sur le genre; le logement et les politiques de développement urbains, et (d) la violence urbaine et la violence contre les femmes dans les villes, à la fois dans les sphères publiques et privées.

barbara

Barbara Holtmann, Membre

Barbara Holtmann est facilitatrice de processus et travaille principalement avec les transformations de systèmes fragiles. Après trois ans en tant que Directrice de projets à Business Against Crime (Entreprises contre le crime) dans le milieu des années 1990, Barbara a assuré le poste de Directrice en chef des communications pour le Secretariat of Safety and Security (Secrétariat pour la sûreté et la sécurité). Elle a ensuite effectué de la recherche sur le développement d’approches de sécurité communautaire au Council for Scientifc and Industrial Research (Conseil pour la recherche scientifique et industrielle) pendant dix ans. Elle possède un doctorat en gestion de technologie et d’innovation du Da Vinci Institute for Technology Management et une maîtrise en gestion (P&DM) du Wits School of Public and Development Management. Ses recherches ont servi de base à l’initiative Action for A Safe South Africa (Action pour une Afrique du Sud sécuritaire) en 2008, dont elle est l’un des membres fondateurs. Pour son travail, elle a reçu le prix de recherche appliquée Ann van Dyk en 2010. Barbara est vice-présidente du Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC), basé au Canada. Barbara est l’auteur du livre “What it looks like when it’s fixed” (“À quoi ça ressemble quand c’est réparé”) publié par Price Waterhouse Coopers (PwC) en 2011.

fran.jpeg

Fran Klodawsky, Secrétaire

Fran Klodawsky est professeure titulaire dans le Département de géographie et d’études environnementales de l’Université Carleton (Ottawa). Ses domaines d’expertises incluent les politiques publiques et l’inclusion/l’exclusion dans les villes, en particulier quant au logement, et les perspectives féministes sur les villes, sur l’organisation communautaire, sur le logement et sur le sans-abrisme. Sa recherche emploie des méthodes quantitatives et qualitatives dans le cadre communautaire et collaboratif. Elle est présentement (juin 2012-15) chercheuse principale d’un projet subventionné par le CRSH qui s’intitule “Intersectionality in Practice: Feminist Theory and Urban Governance”, et elle a aussi mené une étude subventionnée par le CRSH (mai 2008-12) qui s’intitulait “Learning through Difference”. Elle fut co-chercheuse principale du Groupe d’étude sur le sans-abrisme à Ottawa, la première enquête menée à grande échelle suivant dans le temps les personnes sans abri au Canada. Ses publications récentes incluent: “Gendered Livelihoods and Inclusive Cities” (2012) dans Carolyn Whitzman et. al., Building Inclusive Cities: Women’s Safety and the Right to the City, Earthscan/Routledge; “Home Spaces and Rights to the City: Thinking Social Justice for Chronically Homeless Women”, Urban Geography (2009); “‘Choosing’ Participatory Research: Partnerships in Time- Space”, Environment and Planning A (2007); et “Landscapes on the Margins: Gender and Homelessness” in Canada, Gender Place and Culture (2006). Fran Klodawsky fait partie du conseil d’administration de l’Initiative multiconfessionnelle sur l’habitation. Elle fait aussi partie des comités de pilotage de l’« Alliance to End Homelessness » à Ottawa et d’Initiative : une ville pour toutes les femmes.

sabrina

Sabrina Ouellet, Membre

Sabrina Ouellet, militante pour la défense et la promotion des droits de la personne, est détentrice d’un baccalauréat en Relations internationales et en Droit international ainsi que d’une maîtrise en Droit international à l’UQÀM. Elle a été membre du Conseil des Montréalaises de septembre 2010 à octobre 2011 et du conseil de Femmes et villes international depuis février 2011. Passionnée par la coopération internationale, Sabrina a effectué deux stages au cours de ses études universitaires. Le premier, à la Coalition Against Trafficking in Women (CATW) à Mexico, lui a permis de se familiariser avec le phénomène de la traite des femmes et de la prostitution juvénile en Amérique latine. Le second, à la Ligue Cambodgienne de Défense des Droits de l’Homme (LICADHO) à Phnom Penh au Cambodge, l’a sensibilisée sur les violences vécues par les femmes cambodgiennes au nom de la tradition et sur l’impact des problèmes fonciers sur leurs conditions de vie. Elle a écrit sa thèse de maîtrise sur la mise en place d’un projet pilote de partage des terres à Phnom Penh pour l’amélioration de la sécurité foncière des pauvres en milieu urbain. Ayant brièvement travaillé à titre d’organisatrice communautaire dans un organisme montréalais œuvrant auprès des femmes immigrantes, elle a aussi travaillé à la Table de concertation de Laval en condition féminine (TCLCF). Elle est maintenant consultante sur les questions de genre pour Oxfam au Cambodge.

 

margaret

Margaret Shaw, Trésorière

Margaret Shaw, PhD est une sociologue et criminologue qui travaille comme consultante indépendante. Elle était auparavant Directrice du département d’analyse et d’échanges au Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC) à Montréal, Canada. Elle a travaillé comme chercheuse et conseillère pendant plus de vingt ans dans le Ministère de l’Intérieur en Angleterre, puis au Canada, dans le Département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Concordia à Montréal, et comme consultante en recherche pour les gouvernements fédéraux, provinciaux, et municipaux sur des questions telles l’incarcération des femmes, l’évaluation, la justice réparatrice et les forces de l’ordre. Elle s’est jointe au CIPC en 1999 et a entrepris une série de critiques et rapports comparatifs sur les stratégies et pratiques internationales dans la prévention du crime, incluant le rôle des gouvernements locaux et la sécurité des femmes. Elle a également travaillé sur le Programme Villes plus sûres d’ONU-Habitat sur les questions des jeunes à risque, la participation des jeunes et la gouvernance urbaine, et avec UNODC sur le développement d’un outil d’évaluation pour la prévention du crime et d’un guide sur les directives de l’ONU pour la prévention du crime. Elle a aidé à organiser les ateliers sur la prévention du crime pour les 11ème et 12ème Congrès des Nations Unies sur la prévention du crime et la justice pénale à Bangkok en Thaïlande en avril 2005, et à Salvador au Brésil en avril 2010. Elle est également l’une des cinq coéditrices du livre Building Inclusive Cities publié par Earthscan/Routledge en 2012.